change language     -         


Un infirmier allemand a tué plus d'une centaine de patients durant sa carrière ... «par ennui»

August 29, 2017, 12:55 am

Type: politic

       




news_image

Le 28 août, la police allemande a dressé un bilan effroyable de 12 années d'enquête sur un infirmier, Niels Högel, tueur prolifique dans les annales de l'histoire allemande contemporaine. il aurait tué au moins 90 patients, voire même deux fois plus.

Après «134 exhumations, et plusieurs centaines de témoignages, on peut prouver au moins 90 meurtres et il y en a au moins autant qu'on ne peut pas prouver», a asséné devant la presse Arne Schmidt le responsable de l'enquête dont les conclusions sur les crimes effroyables d'un infirmier tueur, Niels Högel, secouent l'Allemagne.

 

«Ce chiffre est exceptionnel, unique dans l'histoire de la République fédérale [d'Allemagne]», a ajouté Arne Schmidt, annonçant que la commission d'enquête spéciale «Kardio» en charge du dossier avait désormais achevé son travail.

«Ce que nous avons pu apprendre est effrayant, cela dépasse tout ce que l'on aurait pu imaginer», a renchéri Johann Kühme, chef de la police d'Oldenbourg, dans le nord de l'Allemagne.

Niels Högel a la plupart du temps tué des patients à l'aide de surdoses médicamenteuses injectées lorsqu'ils étaient en réanimation. Il n'avait pas de «préférences» d'âge ou de sexe pour ses victimes sinon qu'il «préférait les patients se trouvant dans un état très critique», a indiqué Arne Schmidt.

 

L'infirmier avait déjà été condamné en 2015 à la perpétuité pour deux meurtres et quatre tentatives s'étant soldées par la mort des patients. A ces six affaires, les enquêteurs ont indiqué le 28 août avoir ajouté 84 nouveaux cas, portant donc à 90 le total des décès imputés à Niels Högel, aujourd'hui âgé de 41 ans. 

En juin 2016, lors d'un précédent bilan, les enquêteurs avaient établi la responsabilité du soignant dans 33 décès.

L'enquête avait été relancée en janvier 2014 car l'intéressé avait admis auprès d'un codétenu une cinquantaine d'homicides. Par la suite, il dira à un expert psychiatre avoir commis une trentaine de meurtres et une soixantaine de tentatives.

Cette affaire est cependant aussi celle des dysfonctionnements dans les deux cliniques où l'infirmier a pu opérer. Bien que les décès de patients avaient lieu le plus souvent alors que Niels Högel était de service, aucun mécanisme interne n'a donné l'alerte.

 

Selon les enquêteurs, «personne n'a voulu assumer ses responsabilités». 

Les cliniques de Delmenhorst et d'Oldenbourg sont dès lors visées par une enquête pour déterminer les responsabilités car «les meurtres auraient pu être empêchés», a lâché le chef de la police d'Oldenbourg.

Tuer, puis ranimer les patients ... par ennui

L'affaire avait éclaté à l'origine en 2005, lorsque l'infirmier avait été surpris par une collègue en train de faire une piqûre non prescrite à un patient dans la clinique de Delmenhorst, ce qui lui avait valu en 2008 sa première condamnation pour tentative de meurtre.

Alertée par la médiatisation de ce premier cas, une femme avait exprimé des doutes quant au décès de sa mère. Plusieurs corps avaient été exhumés et les enquêteurs avaient trouvé des traces de substances suspectes chez cinq d'entre eux, concluant dans trois cas à des injections mortelles et dans les deux autres à une «cause possible» de la mort.

Niels Högel a pour sa part expliqué qu'il pratiquait ces injections pour amener les patients au seuil de la mort, afin de démontrer sa capacité à les ramener à la vie. Seul mobile invoqué : «l'ennui».

Toujours est-il qu'après 12 ans d'enquête, la liste définitive du nombre de victimes ne pourra sans doute jamais être établie. «Qui sait combien de crimes pourront encore être identifiés ?», a admis Thomas Sander, procureur à Oldenbourg. 

«Le suspect n'arrive pas à se souvenir de chaque cas. Mais dans plus de 30 cas, il se souvenait des patients concrètement et de leur comportement», a précisé la chef du parquet de cette ville, Daniela Schiereck-Bohlemann.

Des affaires similaires ont fait les grands titres de la presse allemande ces dernières années, sans pour autant atteindre l'ampleur des agissements de Niels Högel. 

Surnommé «l'Ange de la mort», un autre infirmier, Stephan Letter, a été condamné en 2006 à la prison à perpétuité pour avoir tué 28 malades. Un an plus tôt, une infirmière du prestigieux hôpital de la Charité, à Berlin, avait été condamnée à la même peine pour le meurtre par surdose de cinq patients.


Source de l'article: RT-France



allnews_image

L’intelligence artificielle pourrait rapidement remplacer la moitié des métiers existants. Cependant, sans empathie ni imagination, elle ne pourra pas remplir le rôle de leader. C’est ce qu’affirme l’expert en IA Kai-Fu Lee dans l’émission 60 Minutes.

Lire l'article


allnews_image

Le dernier ouvrage d’Antonio Casilli, En attendant les robots, enquête sur le travail du clic (Seuil), a défrayé la chronique. La thèse : l’intelligence artificielle repose sur le travail manuel de millions de travailleurs précaires qui trient, annotent

Lire l'article


allnews_image

La biodiversité des abeilles au sein des vergers entourés de terres agricoles est beaucoup plus faible que dans les vergers entourés de terres sauvages. Un constat qui n'est pas sans conséquence pour les cultures.

Lire l'article


allnews_image

Gilets jaunes ne vous laissez pas piéger -> INFO Date du 3 Décembre 2018 | Les forces de l'ordre n'ont pas reçu l'ordre d'abattre des manifestants

Lire l'article


allnews_image

Une personne dit avoir été "ciblée" par des policiers alors qu'elle filmait des échauffourées entre manifestants et forces de l'ordre.

Lire l'article



allnews_image

Une vidéo montre des policiers patrouillant dans Paris le 12 janvier, armés d’un fusil HK G36. Des forces de l’ordre portant cette arme ont bien été déployées, confirment la préfecture de police de Paris et la police nationale…

Lire l'article


allnews_image

Alors qu'il s'adressait à plusieurs maires français, Emmanuel Macron a réagi à l'annonce du rejet, par le Parlement britannique, du projet d'accord pour le Brexit, détaillant les différentes options qu'il estimait probables pour la suite.

Lire l'article


allnews_image

Amazon France répond à la polémique. Accusé de gaspillage industriel dans un reportage télévisé, le géant du net a rapidement assuré que seule une infime partie des produits invendus sont effectivement détruits dans ses entrepôts. Pour faire taire ses dét

Lire l'article


allnews_image

Si le terme de pluie acide est largement répandu, sa définition l’est en revanche beaucoup moins. Il s’agit en réalité d’un phénomène assez méconnu du grand public et pourtant, celui-ci fait l’objet d’un préoccupant enjeu environnemental.

Lire l'article


allnews_image

Dans sa Lettre aux Français, Emmanuel Macron interroge : «En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? Que proposez-vous afin de répondre

Lire l'article


allnews_image

L’équipementier automobile allemand Continental a récemment présenté un surprenant concept de service de livraison, dont les qualités seraient assez nombreuses. En effet, il est question de robots-chiens livreurs transportés dans des véhicules autonomes.

Lire l'article


allnews_image

«Les hommes ont réussi à accumuler une énorme masse d’objets, mais la joie dans le monde s’est amenuisée», avait écrit Dostoïevski dans «Les frères Karamazov». Et si le renoncement s’érigeait en vertu au pouvoir libérateur?

Lire l'article


allnews_image

En matière de sexisme du quotidien, il n'y a pas de petites victoires. Des internautes et le compte Pépite Sexiste ont réussi à faire décrocher une affiche sexiste en quelques heures à Roubaix.

Lire l'article


allnews_image

L’attaque menée contre le complexe hôtelier DusitD2 dans la capitale kényane est désormais terminée. Les assaillants, des islamistes somaliens shebab, ont été «éliminés»

Lire l'article




allnews_image

On se demande bien pourquoi cette vidéo ne sort qu’aujourd’hui ! Il faut ajouter que cette dame a témoigné hier au tribunal du fait que Christophe #Dettinger lui « a sauvé la vie » car il a empêché un gendarme mobile de continuer à la tabasser avec son to

Lire l'article


allnews_image

Les médias ont annoncé une mobilisation en hausse et une violence en baisse. Pas celle de la police en tout cas. En voici quelques exemples "frappants".

Lire l'article


allnews_image

À 60 ans, Emma Orbach vit comme un hobbit depuis 17 ans à côté de Newport en Écosse. En autosuffisance, sans électricité ni eau courante, elle vit paisiblement dans une petite maison construite à la sueur de son front.100%

Lire l'article